AGILE : une méthode pour les missions d'évaluation

Résumé :

Les développeurs de logiciel utilisent largement la méthode « Agile ». Ce terme met en évidence la capacité de la méthode, son agilité à s’adapter aux évènements identifiés dans la conduite des travaux des équipes.

Au cours de mission d’évaluation, l’expert-comptable qui utilise cette méthode gagne en efficacité et donc en rentabilité. La définition des bons « sprints », les « Stand Up Meeting », la « rétrospective » sont les étapes de la méthode qui augmentent l’efficacité des travaux.

Rappel de la méthode

Aussi appelé « Scrum », la méthode « Agile » est un cadre de travail, basé sur la théorie de processus : ensemble de tâches à réaliser par différentes personnes dans le but d’obtenir un livrable facturable. Les principes suivants doivent être religion :

  • La transparence : partager le même langage, communiquer entre les membres de l’équipe.
  • L’inspection : permet de mesurer les écarts, anomalies rencontrées détectant une éventuelle dérive du planning.
  • L’adaptation : en cas de dérive du projet de son objectif initial, une adaptation du processus s’opére suffisamment tôt pour éviter de rendre la mission déficitaire.

L’approche Agile cherche à optimiser le processus dans sa globalité en fixant des étapes intermédiaires d’analyse et d’adaptation.

L’équipe Agile

L’équipe se compose d’un management intermédiaire. Chacun connait sa position, son rôle, l’organigramme. 3 niveaux d’intervenants sont nécessaires :

  • L’associé du cabinet : responsable pour valoriser le projet et optimiser le travail de son équipe. La transparence, la capacité à exprimer clairement les objectifs, à répartir les tâches en collaboration avec le manager, optimiser la valeur « travail », sont autant de qualités à exercer.
  • Le Manager (ou Scrum master) : Il maximise la valeur créée par l’équipe, s’assure que les travaux sont compris et mis en œuvre dans les délais impartis. Comme tout leader, le manager est au service de l’équipe : aide les membres, élimine les obstacles, échange avec les autres managers pour améliorer l’efficacité des travaux.
  • Une équipe de professionnels.

Les évènements Agile pour les missions d’évaluation

Le backlog

Le backlog est une liste des fonctionnalités, qualités jugées nécessaires pour la réalisation satisfaisante d’un projet. La liste est donnée à un instant donné ; elle se met à jour en fonction de l’avancement du projet ou des nouveaux besoins identifiés en termes de fonctionnalités.

Pour une mission d’évaluation, le backlog est relativement standard et assimilable au projet fini : le rapport d’évaluation livré au client. Celui-ci contient le détail des travaux, l’explication de la méthode de travail et le résultat de l’évaluation.

Le Sprint

Le sprint est une période de production au bout de laquelle la version livrable du produit semi-fini se termine. L’échéance du sprint ne doit pas être trop éloignée sous peine de risque de dérapage du budget fixé.

De façon traditionnelle, lorsqu’une mission d’évaluation se réalise, les informations se communiquent à l’équipe. Le délivrable est le rapport d’évaluation.

Schématiquement :

Avec Agile, le backlog étant composé d’un ensemble de fonctionnalités, il se découpe en sprint. Chaque sprint se clôture avec une version livrable ayant les qualités développées.

En cabinet d’expertise comptable, le backlog se« découpe » en plusieurs sprint de façon à mesurer l’avancement du projet. Chaque sprint se clôture également par une version livrable dont la qualité n’est pas forcément perceptible chez le client final. Le sprint sert à rythmer les travaux. En revanche, chaque sprint se décrit.

Par exemple, en évaluation, 3 sprints appaissent:

  • Sprint « données exploitables » : les retraitements des données comptables sont nécessaires dans le but de comparer des données normalisées. Par exemple : la rémunération des dirigeants, le fait de détenir les murs dans la structure, des commissions déduites du chiffre d’affaires ou enregistrées en frais généraux… ces différences de traitement s’analysent et se retraitent dans le but d’obtenir des données normalisées.
  • Sprint « Evaluation » : l’équipe travaille sur les différentes méthodes d’évaluation proposées : patrimoniale, rentabilité, comparable. Un logiciel spécifique est souvent utilisé. En général, les résultats se compilent dans un tableur.
  • Sprint « rapport final » : la rédaction du rapport final

 

La mêlée quotidienne : Stand Up Meeting

L’équipe se rencontre à intervalles réguliers dans le but de faire part de l’avancement des travaux et fixer les tâches de la journée à réaliser. Cette réunion, aussi appelée « Stand Up Meeting » ne doit pas durer plus de 15 minutes. Chaque membre explique les tâches réalisées, mesure le chemin parcouru : inspection de l’avancement des travaux, difficultés rencontrées.

La transparence des échanges, l’inspection, le recul sur le travail réalisé permet d’adapter le sprint.

La planification des Stand Up Meeting et leurs fréquences dépend de la taille de la mission. Les Stand Up Meeting sont quotidien pour une mission courte par exemple de 3-4 jours.

Rétrospectives

Chaque sprint se termine par une rétrospective.

Pour une mission d’évaluation, ce moment où toute l’équipe se réunit dans le but de partager les expériences se fait une fois la mission terminée. En revanche, c’est une étape à ne pas oublier. Il s’agit de proposer des améliorations pour la prochaine mission. L’agilité et l’adaptation sont les qualités développées à ce moment-là.

Conclusion

La méthode Agile s’adapte aux missions d’évaluation de l’expert-comptable.

Les sprints sont des points d’étapes qui rythme le travail des équipes. Ce découpage permet aux intervenants de rester efficaces sans tomber dans un travail chronophage et lourd pour les esprits.

One Reply on AGILE : une méthode pour les missions d’évaluation

Un bon exemple d’application de cette méthode à une mission bien connue des experts-comptables.

Poster un commentaire

*

code